top of page

LE HARCÈLEMENT

TOUT CE QUI JAILLIT DÉPEND DE SON TERREAU !


Je suis souvent interpellée pour les crises de colère des enfants où les parents se sentent démunis, mais ces crises se nourrissent au quotidien, elles s’enracinent dans des habitudes qui entretiennent les colères. Souvent, les braises ne refroidissent jamais. C’est alors là que les accompagnements émotionnels sont nécessaires pour mettre en mots, personnifier l’émotion et expérimenter des pratiques, des expériences qui favorisent le refroidissement de ces braises.


Finalement comme pour le jaillissement des colères, le #harcèlement au sein des écoles est ce qui jaillit après s’être nourri dans un terreau où les engrais sont :

  • la compétitivité,

  • le rejet de la différence,

  • la souffrance,

  • le rythme scolaire en décalage avec les rythmes biologiques des enfants,

  • l’accumulation des apprentissages sans expérimentation...

À tout cela, s’ajoute le mal-être des professionnels qui souffrent de leurs conditions de travail, puisqu'ils ne sont pas pris en considération dans leurs demandes, leurs besoins auprès des pouvoirs publics…

Tous ces engrais sont en faveur du développement de l’insatisfaction, la rancœur, la colère, le sentiment d'injustice, de relation de pouvoir, de mésestime, d’essoufflement, d’étouffement des pulsions naturelles de la vie, de la création, de l’inspiration…


Vouloir éradiquer le harcèlement nécessite d'envisager de changer le terreau pour permettre aux enfants d’apprendre à grandir ensemble, avec le soutien, l’écoute, le droit à l’erreur pour bien différencier les valeurs numéraires (leurs notes) de leur valeur intrinsèque !


Pour cela, les enseignants ont besoin de soutien, d’être formés à la #communication non violente, de travailler au sein d'une équipe pluridisciplinaire (assistante de service social, éducateurs, infirmière, psychiatre…) afin de semer les engrais en faveur du développement de relations bienveillantes, respectueuses et sécurisantes avec :

  • l’écoute active,

  • la communication non violente,

  • l’écoute émotionnelle,

  • les valorisations,

  • les actions responsabilisantes,

  • les apprentissages par l’erreur,

  • la culture de la différence,

  • l’apprentissage du travail ensemble,

  • le développement des capacités d’empathie,

  • l’utilisation de la justice réparatrice…

Rappelons-nous que les relations que développent nos enfants sont le reflet de notre société où au quotidien est nourrie la peur des autres, le rejet des différences…


Le harcèlement est le symptôme d’un terreau

qu’il faut changer

afin que ces situations

qui font tant souffrir nos enfants,

cessent au plus vite !




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page