top of page

Ce n'est pas un hasard si Noël rime avec émotionnel !

En ces fêtes de fin d’année, il est intéressant d’observer de plus près les raisons pour lesquelles Noël rime avec émotionnel !

Tous nos sens sont surstimulés déjà depuis un mois par les chants de Noël, les lumières, les chocolats… à cela s’ajoute en fonction de nos rôles et places :

-  De la contenance pour l’enfant qui a entendu depuis plusieurs semaines qu’il devait être sage pour recevoir des cadeaux,

-  De la charge mentale pour les adultes organisateurs, qui se plient en 4 pour recevoir dignement les leurs ou pour offrir LES cadeaux tant désirés !

 

Certains vont utiliser une posture de désinvolture : mettre les pieds sous la table, recevoir sans donner et se permettre de juger et de critiquer… Pendant que d’autres vont donner sans compter au point de s’oublier eux-mêmes !

 

Noël, c'est un enchevêtrement d’émotions qui s'expriment dans l'excitation :

-        De la joie de faire plaisir, de se retrouver, de partager...

-        De la crainte de se rassembler, de ne pas trouver le cadeau idéal, de ne pas être à la hauteur des attentes familiales, de se retrouver à sa place d'enfant avec son corps d'adulte...

-     De l’appréhension pour l’organisation de cette fête familiale : peur d’oublier, de rater, de décevoir…

-       De l’irritation de se sentir obligé d'être heureux, de célébrer ce jour-là, comme tout le monde !

-     De la déception du cadeau reçu, de la réaction des personnes pour le cadeau donné et tant cherché, de percevoir le déséquilibre entre l'énergie dépensée pour donner et le peu de retour.

 

Ce cocktail émotionnel mélangé à l’opulence culinaire, à l’alcool peut devenir explosif !


Alors si ces fêtes de Noël ne scintillent pas de la même manière pour chacun d’entre nous, ne sont-elles pas un appel à revenir à de la simplicité pour prendre le temps de s’écouter, de se regarder et de se dire l’essentiel : Je t’aime !





8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page